888 renonce à sa licence de l’ARJEL pour le poker en ligne

L’opérateur 888 vient de renonce, à son tour, à sa licence de l’ARJEL pour le poker en ligne, ce qui signifie qu’il met un terme à cette activité sur le marché Français.

La situation sur le marché français semble devenir trop contraignante pour un nombre de plus en plus important d'opérateurs de jeux en ligne. En effet, un nouvel opérateur vient de s’ajouter à la longue liste de ceux qui ont d’ores et déjà renoncé à leur licence délivrée par l'ARJEL pour réglementer le poker en ligne.

L’opérateur de jeux en ligne en question n’est autre que 888 qui a annoncé avoir demandé dernièrement à l'ARJEL d’annuler sa licence pour le poker en ligne. Cette demande d’annulation de licence concerne aussi bien 888 Poker que Poker Subito vu que les deux sont contrôlés par 888. Cet opérateur de jeux en ligne vient de rejoindre ainsi Ad Astra et pleins d’autres opérateurs qui ont fait ce choix de se passer du poker en ligne en raison des nombreuses restrictions régissant cette activité en France.

Le régime fiscal Français manque d’attractivité selon les opérateurs

Pour ce qui est de 888, le groupe a évoqué plus d’une fois la taxation élevée des opérateurs dans le régime fiscal français pour justifier la fin de son investissement dans l’hexagone. Cela dit, il faut dire aussi que la salle de poker en ligne de 888 était en stand by depuis plusieurs mois maintenant avec une offre quasi inexistante. L'abrogation de la licence de jeu n'est donc pas une grande surprise pour les observateurs ou encore les joueurs en ligne qui ont jeté leur dévolu sur d’autres opérateurs en ligne.

Les opérateurs délaissent progressivement le Poker en ligne

Comme indiqué précédemment, de nombreux opérateurs de jeux en ligne de poker ont tendance à vouloir faire l’impasse sur le poker en ligne en France. Certains ont même franchi le pas depuis longtemps avant d’être imité par d’autres par la suite. Selon Jean-François Villotte, le président de l'ARJEL, ce sont les dispositions fiscales en France qui ont tendance à faire fuir les opérateurs en ligne en raison de la forte taxation. C’est la raison pour laquelle, l’ARJEL a tenté d’interpeller le gouvernement à ce sujet pour essayer d’alléger les charges fiscales qui pèsent sur ce secteur, faisant ainsi fuir les opérateurs de jeux en ligne vers d’autres pays.

Vu la conjoncture économique difficile que la crise n’a fait qu’aggraver, les opérateurs en ligne ne se font guère d’illusion quant à un éventuel allégement de la fiscalité en France d’où la décision prise par de nombreux opérateurs de se passer du marché français concernant leur offre de poker en ligne.

Désormais, et après une multitude de fermetures, on ne dénombre plus qu'une douzaine d'opérateurs qui proposent du poker en ligne en France comme Winamax, Betclic, Everest Poker, Partouche, PMU, Barrière Poker ou encore Bwin pour ne citer que les plus connus.

Menu